Cédric a vu … « L’homo invisible »

Sur France 5, hier soir, passait un documentaire retraçant la vie d’artistes homosexuel-le-s, bi ou queer depuis 1900.

Une jolie exploration de la vie culturelle en passant de Tamara de Lempicka (vous pouvez m’offrir l’original de son tableau ‘Perspective’ sans problème, j’ai un mur libre pour lui), ou la chanson ‘Nous, les amoureux’ à l’Eurovision à des artistes plus contemporains comme Pierre et Gilles ou mes chouchous Suzane et Eddy de Pretto. Chouchous qui sont, pour l’occasion, interviewés et donnent leur ressenti par rapport à leur vie d’artiste et leur vision de leur sexualité au travers de leurs textes.

On y raconte comment l’homosexualité était vécue de façon clandestine avec des sous textes cachés ou de manière plus frontale pour d’autres, et comment des espaces de libertés se sont ouverts avec la dépénalisation de l’homosexualité.

J’ai beaucoup aimé voir cette évolution de la société, comment, grâce au courage de ces artistes, l’opinion change doucement (à voir les commentaires sur l’article de 20 minutes parlant de ce doc, il y a encore du boulot). Cela se regarde tranquillement avec la tisane du soir et les sujets sont bien amenés. Et quand on est plutôt nul en culture comme moi, j’ai pu découvrir des artistes fiers et courageux. Sur ce, je vous laisse, je vais chiner un 33 tours de Suzy Solidor pour enchanter mes dimanches après midi.

Ce documentaire est disponible en replay jusqu’au 27/05/2022 sur france.tv dans la catégorie ‘Le doc Stupéfiant’ de France 5.

Lancement de la plateforme contre les discriminations

Le Défenseur des droits a lancé le vendredi 12 février 2021 antidiscriminations.fr, son nouveau service de signalement et d’accompagnement des victimes.

Doté d’un numéro de téléphone à 4 chiffres (39 28), d’un tchat, et d’un accès sourds ou malentendants, il est destiné aux personnes victimes ou témoins de discriminations, quel qu’en soit le motif (origine, handicap, sexe, etc.) et le domaine (emploi, logement, accès à un service, accès à un service, etc.).

Toute personne qui pense être victime de discrimination peut ainsi appeler le 39 28 ou se rendre sur www.antidiscriminations.fr et être écoutée, accompagnée et orientée gratuitement par des juristes du Défenseur des droits pour les rétablir dans leurs droits.

15 octobre : 20ème marche de l’Existrans et des droits qui avancent…

existrans_2016La 20ème marche de l’Existrans,
la marche des personnes trans et intersexes,
partira ce samedi 15 octobre
de Belleville jusqu’à Châtelet, à partir de 14h
.

Comin-G soutient cette marche et sera présente cette année encore avec les autres associations professionnelles adhérentes d’Homoboulot.

La législation sur le changement de sexe vient tout juste d’évoluer. L’Assemblée nationale a assoupli cette semaine les conditions de changement d’état civil des personnes trans’ avec le vote définitif de la loi « Justice du XXIème siècle ».

Jusqu’ici, la personne qui souhaitait changer d’état civil devait en faire la demande auprès du Tribunal de grande instance en démontrant la « la réalité du syndrome transsexuel dont elle est atteinte » et « le caractère irréversible de la transformation de son apparence ». Cette situation était particulièrement mal vécue dans la mesure où la personne trans devait se soumettre à des expertises médicales demandées par le juge pour justifier le caractère irréversible de sa transformation.

La nouvelle législation démédicalise la procédure en n’exigeant plus  de la personne trans qu’elle produise des documents médicaux à l’appui de sa demande. En effet , la personne trans pourra obtenir la modification de son état civil en démontrant « par une réunion suffisante de faits » que son sexe tel que mentionné dans les actes de l’état civil ne correspond pas à celui « dans lequel elle se présente et dans lequel elle est connue ».

Dans le rapport de la mission Transphobie de novembre 2014 du Comité IDAHO , une enquête révélait que 85% des personnes trans’ ont été victimes d’un acte transphobe, 59% ont reçu des insultes, 13% ont subi des coups du fait de leur identité de genre. Sur le marché du travail, 28% des personnes trans’ ont perdu leur emploi à cause de leur trans-identité en 2014.

Le chemin pour une égalité réelle, notamment au boulot, est encore long.

Au boulot, tous égaux, pas de distingo !

C’est pour cela qu’il est important de continuer de marcher aux différentes marches des fiertés et à l’Existrans. Aussi, rejoignez-nous nombreuses et nombreux ce samedi pour cette 20ème édition de la marche de l’Existrans !

Retour sur les actions du 17 mai et la participation à l’AG de la MGEFI

20160517_17_Signature_MINEFI_LGBT_Photo_PVedrune_

Photo P VEDRUNE, SG

Mardi 17 mai à Bercy, Mme BRAUN-LEMAIRE, Secrétaire Générale Adjointe et Directrice des Ressources Humaines des ministères économique et financier a signé avec COMIN-G le partenariat qui lie dorénavant notre association aux ministères dans lesquels nous travaillons.

A cette occasion, la directrice a prononcé un discours sur la démarche ministérielle, suivi d’un discours de Sylvain ROUZEL-BOISGONTIER, président de COMIN-G (pièce jointe). 20160517_IDAHOT_discours

Cette signature a précédé la diffusion du film COMING-IN réalisé par Marlies DEMEULANDRE, en présence de la réalisatrice, la productrice et trois témoins du film.

Puis COMIN-G s’est rendue à la cérémonie mémorielle organisée par Les oubliés de la mémoire et l’Inter-LGBT.WP_20160517_18_24_43_Pro

En fin de journée, nous étions présents au Sénat pour la présentation officielle du rapport annuel de SOS HOMOPHOBIE.WP_20160517_19_38_48_Pro

 

 

 

 

 

Pour terminer le marathon de la semaine, jeudi 19 mai, COMIN-G était invitée à tenir un stand à l’entrée de l’assemblée générale annuelle du comité MGEFI Paris !

WP_20160519_12_13_04_Pro

 

Coming-G s’associe à l’hommage national aux victimes des attentats

ruban-deuil-tricoloreEn ce jour d’hommage national, Comin-G a une pensée toute particulière pour nos trois collègues, agents des douanes et des finances publiques,  décédés lors des attentats du 13 février. Ces attaques terroristes ont également frappé le fils d’une de nos collègues.

Nos pensées vont également aux familles, aux collègues et aux proches  des 130 victimes de la barbarie. Nous souhaitons un prompt rétablissement aux 350 blessés.

Nous rendons également hommage aujourd’hui à notre collègue douanier disparu  lors d’une intervention autour d’un trafic d’armes à Toulon lundi dernier. Son collègue et un policier ont été blessés. Nous leur souhaitons un prompt rétablissement.